Ma Seinthèse

Ma Seinthèse

Acte 1, scène 3 : "Mais c'est de la merde !?"

Un cancer passe.

Ma cousine : “Qu'on l'encule !”

 

Bande annonce de merde :

- Le cancer arrive et il est très très méchant.

 

crabe.jpg

 

 

Un scénario qui s'apparente à un film d'horreur pourri.

 

- Il débarque dans tous les foyers et il a bien l'intention de décimer tout le monde, d'épargner personne. D'accord sympa le scénario basique.

 

crabe2.jpg

 

 

Qu'est-ce que c'est que ce tueur crétin ? Ce péteux vantard ?

 

Est-ce que je vais mourir bêtement comme la gourde blonde du début ? (bah je serai la gourde chauve du début pi c'est tout)

 

Avoir un cancer c'est jouer dans un film de merde.

 

On peut pas nier que dans ce film de merde il y a du suspense, de l'émotion, du rire. Le cancer est un tueur en série redoutable qui n'est pas si abruti qu'il en a l'air. mais franchement il est trop trop méchant et il a aucune psychologie... Pourquoi vient-il ? D'où vient-il ? Où va-t-il ? Pour quelle raison tue-t-il ? On ne le saura jamais...

 

Avoir un cancer c'est vraiment jouer dans un film de merde.

 

Vous saviez même pas que vous aviez été prise au casting.

 

Et en plus si vous vous en sortez au premier vous pouvez revenir dans le deuxième. “La rechute”. Où il est encore plus méchant. Mais moi j'ai bien l'intention de refuser, ça vous brise une carrière un rôle de merde pareil, c'est pour ça que j'ai accepté de jouer dans une série de merde “hormonothérapie”, pendant 5 saisons.

 

 En attendant je joue toujours dans ce film de merde, sans texte à apprendre car il donne jamais la réplique ce psychopathe de cancer. Un film de merde muet. Je serai pas la gourde chauve du début, je serai celle qui s'échappe à la fin et revient pas dans le 2 parce qu'elle a trouvé meilleur rôle ailleurs.

 

Le matin  après ma douche quand je suis seule je danse sur :

 

 

Je danse avec ma serviette autour de la taille, en levant les bras et secouant la tête façon gospel (sans cheveux dans les yeux), et je peux vous dire que l'énergie se disperse et toutes les cellules cancéreuses ont la gerbe et ont qu'une envie : se barrer de ce corps qui vénère Boney M, Diana Ross et Bibie.

J'adore la musique que d'autres considèrent comme étant de la musique de merde.

Ça me donne la pêche, la banane, et tous les autres légumes qui vont avec.

Moi c'est simple j'aime voyager, la musique de merde, le bon vin, les amis, le théâtre, la famille et les bons films... Alors jouer dans un film de merde (alors oui effectivement je dis beaucoup “de merde”, je m'en rends compte et pourtant c'est pas une journée de merde mais je crois qu'aujourd'hui c'est mon tic langagier, tant pis) ça me tape parfois un peu sur les nerfs, à moins que ce soit le taxotère de merde.

Je danse sans chemise sans sourcils et je me dis “c'est cool mais t'auras jamais un oscar dans ton film de merde”. Déjà "les critiques vont détester la B.O que t'as choisi et tu joues comme une actrice de sitcom".

Pourtant les acteurs adorent jouer ce genre de rôle, plus t'es malade au cinéma plus tu risques d'avoir un prix, alors jouer un cancéreux c'est top délire et c'est pas Ali McGraw, Javier Bardem, Karin Viard, Laura Smet et Bryan Cranston qui diront le contraire...

Avoir un cancer au cinéma ça fait pleurer tout le monde. “T'as vu quand même pour le rôle elle s'est rasé la tête”, mais s'est-elle rasé tout le reste ? Mystère. Un film sur le cancer pourquoi ça doit absolument faire chialer ?

Y'a quand mêmes des trucs drôles.

Je vais vous le raconter dans l'article suivant mon film de merde. C'est pas vraiment un film d'horreur finalement.

Moi dans mon film y'a des scènes clés. (entre autres la scène de la constipation après prise de Kytril...)

Moi dans mon film y'a des super personnages. (notamment la pote qui dit que des gros mots. C'est le personnage qui plait. Le scénariste s'est pas gouré. Ça fait du bien de voir cette maladie associée à des mots grossiers. Une phrase comme “Enculé de batard de cancer de merde qui pue la chiasse il peut aller se faire foutre on va lui nicker la gueule à ce fumier de connard” est plus naturel et crédible que “Ce cancer est vraiment insolent, il n'est pas le bienvenu et nous allons vaillement lui faire comprendre”.)

 

Et surtout moi dans mon film y'a super scène de fin. Quand j'ouvre mon café pas loin de la mer avec ma pote et que tout le monde vient pour la soirée d'ouverture...

 

Oui je dis la fin mais ça gâche rien vu que ça reste un film de merde.

 

 

 

 

(Avec super BO :

 )

 

 

 



19/01/2016
9 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres