Ma Seinthèse

Ma Seinthèse

Acte 2, scène 1: De l'action ! Du sang ! De l'action ! Du sang !

Excusez-moi j'étais débordée, je surveillais attentivement la repousse de mes cheveux et poils.

Grâce à, entre autres, l'huile de ricin, je suis passée de :

Sans titre 1.jpg

à :

Sans titre 2.jpg

Et je me dirige maintenant lentement mais surement vers :

Sans titre 3.jpg

Le souci c'est que j'ai l'impression que certains poils ne savent pas quel était leur place initiale, je me retrouve avec quelques cheveux à la place de certains cils et quelques poils de fesses à la place de certains cheveux. Ils ne se souviennent plus trop de leur couleur originelle non plus c'est la ribouldingue du cheveu gris !

Et je pense même à me mettre à machouiller des bas de contention et porter des queues de cerises, car la chimio c'est comme les boissons à l'orange pétillante, tant que vous êtes dedans les douleurs sont partout et une fois que c'est fini toutes les douleurs sont en bas, dans les jambes. Bon sang de bonsoir, à la base le cancer il était dans le sein, je me suis fait bananer quelque part...

Tout mon corps est en rééducation. Ça va être un long travail d'équipe entre toutes les parties de mon corps et mon cerveau.

Sans titre 9.jpg

 

 

Bref, place au balet de changement d'acte :

 


 

 

"De l'action ! Du sang ! De l'action ! Du sang !"

 

On en était là c'est ça ? Plus on réclame moins on obtient... Votre mère vous l'a jamais dit ?

 

La brune en peignoir rose qui plane quémande un résumé soi-disant pour les nouveaux arrivants... Allons bon ! J'ai bien vu qu'elle jouait à Candy Crush depuis 4 scènes...

 

Mais comme ça fait plus d'1 mois que je vous ai rien dit, le voila le résumé :

 

Ma radiologue :

babeth.jpg

 

Ma voix :

fanny.jpg

 

La Clinique :

hopital.jpg

 

Sans titre 4.jpg

Sans titre 5.jpg

Sans titre 7.jpg

Sans titre 6.jpg

 

1.jpg

 

2.jpg

3.jpg

 

 

Maintenant, revenons à nos cellules...

Et à ce qu'on peut lire sur internet :

 

 

  • "J'ai perdu 8 ongles et 14 dents merci la chimio !

  • Mes cheveux repoussent pas au milieu je ressemble à un Chaussée aux moines !

  • J'ai vomi toutes mes tripes, tout est remonté depuis Noël 1999 !

  • Je n’ai jamais eu le moral, JAMAIS.”

  • J'ai carburé au Prozac !

  • Mon catheter me fait un mal de chien, et le casque réfrigérant me fait un mal de chien, et la constipation me fait un mal de chien..."

 

 

Glamoooour, foire et santé !

 

Règle numero un quand on a un cancer : Faire attention à internet en général et aux forums en particulier. On trouve pleins de choses, pLeiNs, plEIns, PleinS...

 

Monsieur l'intello à rouflaquettes du premier rang qui se réveille sincèrement de son somme : Oulala Internet attention c'est dangereux. Vous ne savez pas qui peut se cacher de l'autre côté de l'écran

 

Merci monsieur mais j'ai du mal à imaginer des pervers, le FBI ou des tueurs en série, gambader dans des forums sur le cancer et puis de toutes façons quand vous avez personne dans votre entourage proche vivant qui a eu un cancer  du sein vous êtes dans une grosse mouise. Alors j'assume j'ai lu pleins de choses sur internet, pLeiNs, plEIns, PleinS... Et j'en suis ravie ! Ça a été mon soutien personnel au tout début, sans psychologie, sans jugement, sans moquerie, sans larmes, je pouvais taper tous les mots que je voulais en rapport à toutes les questions que j'avais en tête... Y'avait réponse à toutes, les bonnes je ne sais pas, mais au moins des réponses...

 

Car quand il faut rassurer ses proches tout en gardant le sourire alors qu'à l'intérieur ça bouillonne genre lait qui déborde, le papier et le crayon pour se défouler c'est mignon, discuter avec vos médecins qui éludent les questions compliquées et qui vivent à EuphémismeLand c'est sympa, mais lire la déchetterie qu'est internet ça soulage pas mal aussi...

 

Je dis bien “il faut” rassurer ses proches, car si vous vous posez des questions tout haut à vos proches, les réponses sont :

 

 

Gertrude 1 : On peut pas parler d'autre chose ? Ça m'oppresse moi, ça me compresse, j'ai l'impression que je vais en avoir un de cancer moi aussi à force !

 

Gertrude 2 : Tu verras bien. Ne mets pas la chapelure avant les oeufs. Il faut que tu fasses ta vie comme si de rien n'était. Normal, fais tout comme d'habitude...

 

Fernand 1 : Ils ont fait des progrès, c'est plus comme avant...

Moi : Tu vas me dire que ça se soigne bien

Fernand 1 : Bah oui voilà ça se soigne bien.

 

Sans titre 7.jpg

 

 

 

Fernand 2 : Dis-toi que tu vas en chier pendant 6 mois, et après tout rentrera dans l'ordre.

 

Gertrude 3 : Si t'as des questions regarde surtout pas sur internet, demande à ton cancérologue. C'est ce que je ferais moi.

 

Gertrude 4 : C'est pas parce que t'as un cancer que tu dois avoir le monopole de la complainte.

 

Fernand 3 : Ça sert à rien de se poser des questions, il faut que tu aies le moral. Que tu sois forte. C'est tout.

 

Gertrude 5 : Surtout stresse pas... T'angoisse pas... Essaye de pas y penser... Ça va aller... Et elle mesure combien ta tumeur ? T'en es à quel stade ?

 

Gertrude 6 : De toutes façons cet enculé on va lui faire la peau de chez Onvaluifairelapeau ! Alors il peut aller se faire foutre ce tocard de mes deux !

 

En réalité au début ça passe de se poser des questions à haute voix mais à force ça lasse, tout le monde, vous y compris.

Alors les mois passent et plus vous souriez, et moins vous osez dire quoi que ce soit de peur de passer pour celle qui se plaint, pour celle qui pense qu'à elle, pour celle qui demande trop d'attention. Pour celle à qui on ne peut plus se confier par peur d'être égoiste.

Anne il faut la préserver on va pas parler de nos problèmes devant elle, elle a assez à faire avec le sien.”

 

Gertrude 1 : Quand je veux relativiser sur mes problèmes je pense à toi.

 

Oui parce que c'est bien connu qu'il y a une echelle d'importance des problemes. Alors que pourtant... Un cancer ça peut très bien n'être qu'un an dans une vie, ça peut. Alors q'une infection urinaire c'est à vie, et vlan.

 

Vous culpabilisez même d'aller mal parfois. Vous culpabilisez vis-à-vis de vos proches et vis-à-vis de vous-même, "Ce con de cancer il serait trop content de me savoir inquiète ou de me voir pleurer”.

 

Y'a même une phase où vous retombez dans l'adolescence :

 

Sans titre 8.jpg

Bah voyons... Personne peut comprendre ? Genre t'es rentrée dans un club VIP de ceux qui ont ou ont eu un cancer. Une secte un peu glauque dans laquelle c'est votre coloc de merde, vous savez celui qu'on voit pas, qu'on entend pas mais qu'est-ce qu'il fait flipper, qui est le gourou.

 

Fernand 3: Tu vas arrêter d'aller sur tes forums de cancereux. Chaque cas est différent.

Moi: Mais non moi juste de lire une femme qui a eu les mêmes symptomes, les mêmes pensées, ça me fait du bien.

Fernand 3: Tu devrais plutôt aller sur des sites coquins.

Moi: J'ai plus de libido.

Fernand 3: Alors tu sais quoi... Lis et regarde un maximum de choses... Du forum, du site, du bouquin, de l'emission, bouffes-en de partout et tu te feras ton propre avis.

 

Avoir un avis sur le cancer et sa façon de le combattre... ?

Pas bête...

Mais ça j'y avais même pas pensé quand on me l'a annoncé.

Et en plus c'est un avis évolutif quotidiennement...

Mais c'est pas évident de s'intéresser au cancer... Porter un intérêt aux différentes manières de cuisiner la tomate oui, porter un intérêt aux croisades pourquoi pas, porter un intérêt à la vie sexuelle des rats de Paris non merci mais je peux comprendre que certains se sentent concernés, mais porter un intérêt au cancer rien que d'écrire la phrase j'expire tout l'air de mes poumons...

 

Et en plus ça prend du temps.

 

Fernand 3: Ça tombe bien du temps t'en as ! Tu vas pas faire que des puzzles et des cookies pendant 6 mois ! Tu vas être super calée sur le sujet, tu pourras donner des conseils après et aider des gens.

 

Pffff j'expire à nouveau, et sans avoir inspirer !

Moi quand j'étais à la fac je voulais être super calée sur Samuel Beckett... Fuck.

 

Faire des recherches sur le cancer,  d'où il viendrait, comment il se forme, se transforme, où il va, ses traitements, sur les choses à faire et ne pas faire...

 

Fernand 3: T'es pas obligée de passer TOUT ton temps à ça, tombe pas dans l'extremisme comme tu sais si bien le faire non plus...

 

Oui voilà c'est là que ça deviant dangereux. On fait gaffe, puis on devient fou, puis on se relache puis on refait gaffe.

Vos amis et votre famille s'y mettent sincèrement aussi.

 

Gertrude 1: J'ai entendu à la radio que ça venait de la mélancolie. T'es mélancolique toi ? Et qu'il faut bouffer du soja.

Gertrude 2 : Non surtout pas, ça va empirer t'es vraiment un boulet Gertrude hein. Non Anne il faut que tu manges de l'ail.

Gertrude 3 : Bah non gobe des graines de lin à foison !

Fernand 1 : Gobe les mouches et nous emmerde pas.

Fernand 2 : Mange tes crottes de nez, une étude américaine a prouvé que les mucophages avait 117% chances en plus de ne pas avoir de cancer.

Gertrude 6 : Mais tu devrais juste fumer des petards et c'est tout bordel !

Gertrude 4: Il faut jeûner. Je l'ai vu sur Arte. Mange plus rien.

Gertrude 5: Et elle boit juste un jus de celeri avant d'aller se coucher c'est ça ? Mais non moi je suis persuadée qu'il faut que tu manges de tout Anne. Si tu fais attention à tout tu vas devenir folle et un jour péter un plomb et aller cambrioler Ronald MacDonald ! Ça pourrait finir en jus de boudin.

Fernand 3 :

...

 

La musclée à lunettes du fond qui s'est crue à un cours d'aérobic: Et bah alors il dit quoi Fernand Trois ?

 

Et bien on le saura au prochain article, j'ai décidé d'être plus explicite dans mes suspenses. Et c'est surtout que je vais aller me chercher un café avant de continuer.

 

Je vous mets de la musique en attendant, vous pouvez vous dégourdir les pattes :

 

 


 

 

 

 



09/03/2016
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres